Que se passe-t-il en Libye ?

Comme introduit par la présentation de la nouvelle rubrique « Suivi des conflits en cours », vous etes à présent sur le fil d´actualité consacré au conflit en Libye et commencé le 1er aout 2014. Vous retrouverez une présentation du conflit en-dessous du fil.

Situation actuelle

Une organisation tribale de la société libyenne

Une organisation tribale de la société libyenne

Fil d´actualité

11 aout 2014 : la Tunisie refuse toute ingérence étrangère. Les réfugiés se massent aux frontières. Les combats ont repris à Tripoli entre milice de Zintan et milice de Misrata

10 aout 2014 : une délégation de l´Onu est sur place

8 aout 2014 : l´Algérie exclut d´intervenir en Libye.

7 aout 2014 : les principales villes du pays sont privées d´électricité. L´Algérie souhaite s´engager dans le processus de paix.

4 aout 2014 : pendant que les combats font rage, la première session du Parlement libyen s´est tenue à Tobrouk

2 aout 2014 : après les Francais, les Espagnols et les Allemands, les Britanniques évacuent à leur tour. La Tunisie a brièvement ouvert ses frontières, laissant entrer plusieurs centaines de réfugiés. Un bilan de 22 tués et 72 blessés pour Tripoli est évoqué pour la seule journée de samedi.

1er aout 2014 : les milices islamistes reprennent le controle de l’hôpital al-Jala de Benghazi. La Tunisie veut fermer ses frontières

31 juillet 2014 : un bombardement d´artillerie met fin au cessez-le-feu dès l´aube

30 juillet 2014 : un court cessez-le-feu est déclaré pour permettre aux pompiers d´éteindre l´incendie. Celui-ci semble toujours faire rage.

29 juillet 2014 : prise de la caserne des forces spéciales de Benghazi par les islamistes. Les combats font rage autour de Tripoli, toujours sous controle du bloc libéral, en particulier pour l´aéroport.

28 juillet 2014 : Une roquette touche un réservoir gigantesque de carburant à Tripoli, mettant en danger les civils à proximité. Les autorités indiquent que l´incendie de la cuve de 6 millions de litres de pétrole est « hors de controle » et qu´il peut se propager aux autres réservoirs d´une contenance de 90 millions de litres

26 juillet 2014 : les personnels diplomatiques sont évacués massivement, un convoi britannique est attaqué sans faire de blessés.

22 juillet 2014 : double attentat suicide sur une caserne de Benghazi, 4 soldats tués

13 juillet 2014 : alliance entre la milice de Misrata et les islamistes contre la milice de Zintan pour prendre le controle de l´aéroport

25 juin 2014 : défaite des islamistes aux élections législatives et triomphe des libéraux. Les islamistes commencent leur offensive.

16 mai 2014 : lancement de l´opération Dignité par le général Khalifa Haftar contre les groupes terroristes

Janvier 2014 : début des hostilités entre tribus nomades dans le grand sud libyen. Une centaine de morts sont à déplorer.

Déclenchement du conflit

A la suite de la guerre civile libyenne qui a vu la révolution renverser le colonel Khadafi avec l´aide de l´OTAN, une tentative de transition démocratique a été esquissée afin de rétablir la stabilité politique. Ce processus a été remis en cause par des insurgés islamistes de Misrata qui grace aux armes récupérées, sont passées à l´offensive contre une armée libyenne peu ou pas préparée. Considérant la faillite de celle-ci et les rivalités tribales aidant, un front « libéral » autour du général Khalifa Haftar (proche de la CIA) a vu le jour, rassemblant ex-partisans de Khadafi et milices d´auto-défense. Le conflit se complexifie de jour en jour avec le positionnement ou l´arrivée de nouveaux acteurs, comme les tribus nomades, les milices locales ou encore les djihadistes venus du Mali. Un focus sur les acteurs de ce conflit est disponible ci-dessous. Les rivalités tribales et régionales, la lutte pour le controle des ressources naturelles et l´absence de pouvoir politique respecté (fuite du Premier Ministre Ali Zeidan en mars 2014) sont aux origines du conflit.

Acteurs

Bloc « libéral »(Alliance des forces nationales)

Milice de Zintan ou Zenten (milices al-Qa’qa’ et al-Sawa’iq)
Milice du général Khalifa Haftar (opération Dignité)
Armée régulière (forces aériennes notamment)

Bloc « islamiste » :

Milice de Misrata (Bloc de la fidélité au sang des martyrs): 20 000 hommes

Brigade des martyrs du 17 février (liés au Parti pour la justice et reconstruction des Frères musulmans)
Ansar al-Charia
Conseil de la Choura

Nomades : les Toubous affrontent les Aoulad Slimane dans le sud, aidés par les tribus pro-Khadafi Qadadfa et Magariha

Autres : 300 à 1500 unités mafieuses, criminelles ou d´auto-défense

Bilan (26/07/2014)

Plus de 200 morts et plus de 500 blessés

Sources : Sénat, Assemblée Nationale, Nouvel Obs, Le Monde

Incendie des cuves à Tripoli

Incendie des cuves à Tripoli

Catégories : Articles, Libye, Suivi des conflits en cours | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :