Articles tagués : Cyclone

L´opération Cyclone, ou comment la CIA a créé les Talibans

Avec un petit arrière-gout de « Grand Jeu », l´URSS envahit l´Afghanistan en 1979. En réaction, les États-Unis déclenchent par le biais de la CIA l´opération Cyclone, consistant dans l´organisation de la résistance armée aux Soviétiques. De cette époque sont nés les talibans, majoritairement ex-moudjahiddines et entrainés par la CIA.

L´invasion de l´Afghanistan par l´URSS en 1979

Les buts de la CIA

Les archives aujourd´hui déclassifiées nous font le portrait de l´une des opérations les plus longues et les plus couteuses de l´histoire de la CIA. En coopération avec plusieurs services secrets alliés (dont les sulfureux services secrets saoudiens et pakistanais), l´agence américaine avait pour objectif de transformer l´Afghanistan en Vietnam pour les Soviétiques, afin qu´ils battent en retraite le plus rapidement possible. A cette fin, des volontaires arabes et afghans devaient etre recrutés, entrainés et armés pour se battre face à l´armée Rouge. Endoctrinés par des madrasas opportunément ouvertes et appelant à combattre les infidèles, ces volontaires bénéficiaient ainsi d´un entrainement complet dispensé par des Américains sur l´usage d´armes également fournies par les Américains dont les fameux SAM (Sol-Air Missile) portatifs qui firent beaucoup de dégats. On estime à 100 000 le nombre de volontaires qui ont transité par ces camps d´entrainement.

Moudjahiddines pendant l´intervention soviétique en 1979

Des conséquences désastreuses pour les Américains

La défaite et le retrait soviétique d´Afghanistan ont été une des raisons de l´effondrement de l´URSS, notamment en raison du cout de l´intervention. Mais les conséquences furent dramatiques pour les Américains ! Selon le Dr Farhan Zahid dans un mémoire de recherche pour le Centre Francais de Recherche sur le Renseignement, elles furent au nombre de cinq :

– la propagande : « la resurrection du wahhabisme et du salafisme pour mener la guerre contre les Soviétiques, et l’utilisation du djihad pour lutter contre les athées soviétiques. »
– la recrutement et l´entrainement d´éléments douteux : « plus de 100 000 jeunes islamistes radicaux venus de 43 pays différents ont été transportés vers la région, entraînés et armés dans le cadre de l’Opération Cyclone. Ce qui devait être fait d’eux après la guerre ne fut jamais envisagé par les Américains. »
– la structuration d´organisations de résistance armée : « de nombreuses organisations jihadistes ont été fondées puis abandonnées à leur sort. Elles ont évolué pour devenir les organisations terroristes d’aujourd’hui. »
– l´abandon d´un allié important : « le Pakistan, bien qu’ayant conduit presque l’ensemble de la guerre pour le compte des États-Unis, a été abandonné par Washington dès la fin du conflit, peu après les accords de Genève et le retrait des forces soviétiques d’Afghanistan. »
– la propagation du conflit au Pakistan : « Plus de 3 millions de réfugiés afghans ne sont jamais rentrés dans leur pays et son devenus un fardeau énorme pour l’économie pakistanaise. De plus, les anciens combattants afghans se sont répandus dans la société pakistanaise, de sorte que le pays s’est trouvé plongé dans une culture des armes, des la drogue et que cela a provoqué l’islamisation et radicalisation de la société pakistanaise. »

Nous rajouterons deux conséquences inattendues supplémentaires mais cruciales :

– la mise en relation des organisations de résistance armée djihadistes avec les services secrets pakistanais et surtout saoudiens, l´Arabie Saoudite se servant de son argent pour appuyer ces mouvements par la suite.
– la mise en circulation massive d´armes à feu y compris certaines assez sophistiquées dans une région instable et aux mains de bandes armées criminelles

Un conflit à cheval sur l´Afghanistan et le Pakistan

Postérité

Lorsque les Américains sont revenus, ils ont été confrontés très rapidement à une résistance bien armée, bien entrainée et rompue aux techniques de guérilla. Sans soutien local mis à part l´Alliance du Nord, l´armée américaine a multiplié les bévues et autres vexations qui ont retourné la population en faveur des talibans. Reposant sur le trafic de drogue (recommandé selon certaines sources par la CIA) et la contrebande, les talibans se sont très rapidement organisés et, grace à une connaissance parfaite du terrain, se sont implantés dans des vallées difficiles d´accès. Treize ans après l´intervention, des attentats surviennent encore, comme récemment l´assassinat d´un général américain par un soldat afghan.

Sources : Centre Francais de Recherche sur le Rensseignement

Catégories : Articles, Batailles, Le saviez-vous ?, Temps modernes | Étiquettes : , , , , , , , | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.